Mississippi sixteen

17 septembre 2019

Depuis quelques temps nous avions évoqué l’idée de nous attaquer à une musique « western »: banjo, piano Honky Tonk, guimbarde…
Et je savais que mon acolyte avait pratiqué l’harmonica, ce qui m’intéressait beaucoup.
Quand j’entends Harmonica, je songe à la série animée Tom Sawyer, le titre vient sans doute de là, même si j’ai lancé de nombreuses idées avant (Easy jim, Train, Ragtime, Old, teenage Mississippi…).
A la base nous avions prévu une chanson, mais faute de temps, nous sommes revenus mettre le piano à l’ancienne plus en avant par exemple, et la mélodie vocale a été reprise avec des synthés, les petites notes cristallines avec la reverb sur le dessus, avec un côté tropical/caraïbéen je trouve, ensoleillé.

Durant cette séance, nous avons récupéré/fusionné un peu de tout ça.
Harmonica western mais à notre sauce dance/électro (pour ça je pensais à une face b de Depeche Mode, Flexible).
Après Becky in winter, un morceau très doux, je voulais un truc plus pêchu.

Mississippi Sixteen - miniature 2

sevrage létal

15 septembre 2019

Smoking DSCN1000

3 semaines que je bosse sur ce projet et il est grand temps d’en finir.
Plus que quelques textes à relire, sinon tout les visuels sont prêts, scans, making of, la couverture.
50 pages A4 pour la fiction, 9 longs textes (environ 11000 mots) + 60 pages pour les archives notes, sans compter la section croquis, images alternatives…
j’ai 3 jours pour mettre la touche finale côté mise en page.
Ce recueil sortira mercredi, ici, en téléchargement gratuit PDF.
Une dernière cigarette bien sale avant d’arrêter.

Smoking DSCN1139

Becky in winter (piano)

8 septembre 2019

Un morceau entre drame et douceur. Dans un style Les quatre filles du Docteur March. Le prénom aurait pu être Joséphine. Ou Johanna.
Dès que nous avons commencé à bosser sur ce morceau, ça m’a fait penser à des animés japonais/série animées. Mais plus particulièrement à la musique du film Kimagure Orange Road – cet été là (Madoka piano’s files).

Becky in winter 2C

 

Winter Park. Of the Hills. Alone in winter. Snow.
Nous avons envisagé plusieurs titres, et puis ce fut Becky (Rebecca), la jeune fille dans les aventures de Tom Sawyer bien sûr.
Pour le caractère un peu buté/indépendant, féminine et un peu garçonne, je vois quand même Winona Ryder dans l’adaptation Little Women.
Une jeune fille de dos qui s’éloigne, sous la neige. Solitaire. Le regard tourné vers le ciel. Triste de quitter ses amis d’enfance, sa famille, tous ses repères, mais l’horizon qui lui tend les bras.

Dark Mantra

4 septembre 2019

smoking madness - dark mantra  (2)

Smoking recueil – avant-goût
Seront notamment inclus les textes: Bug’s end, Atmosphère, Sans Filtre et The Cigarette Killer.

Barbelés et Cigarette

3 septembre 2019

Smoking Madness making of DSCN0690Smoking Madness making of DSCN0689

 

 

 

 

 

 

 

 

Eléments pour future couverture du projet Smoking recueil.
Liste des courses: papier A4 80g, feuilles recyclées, carton, feutre marqueur jaune, peinture noire gouache, ciseaux, stylo noir pour contours/patron, cutter.

The EGG – musique d’un film imaginaire

1 septembre 2019

Un groupe d’amis part en forêt. L’un d’eux, le leader en manque de veine, marche sur un œuf noir qui se casse et diffuse aussitôt une lumière agressive.
L’horreur s’installe et la zone est aussitôt en alerte maximale, avec l’armée qui prend les commandes de l’opération.
Désormais, le texte en version intégrale est disponible avec le lien ci-contre. lecture + ambiance sonore pour une immersion encore plus grande.
synopsis1.unblog.fr/2019/09/01/the-egg-a-long-nightmare-texte-musique/.

Une session sans démo préalable, mais avec l’envie de se laisser guider par un petit scénario.
Des petites mélodies émaillées d’effets sonores divers pour créer comme un court-métrage audio.

Ambiance agréable balade en pleine nature au départ. Musique calme avec bruit de rivière, le vent, cris d’animaux…
Puis la rupture de ton avec l’objet qui est piétiné par accident (des pas sur la glace qui craque), et le tempo s’accélère, devient plus étrange, plus oppressant.
Beat marqué et répétitif, rythme synthétique martial, un peu comme dans les films de John Carpenter (le tempo brutal de Ghosts of Mars notamment), tout ça appuyé par les bruitages militaires divers (communication radio, armes de poing et plus lourdes par la suite), l’orage qui gronde. Radar, détecteur: nous avons songé aussi à Aliens, pour les scènes de la colonie, quand les marines découvrent une survivante, juste avant que la situation ne dérape complètement. 
Toujours en restant dans des notes qui sonnent anticipation, mélodie SF fantastique.
Un exercice plutôt amusant permettant de mêler l’écriture fiction et l’approche sonore.

The EGG  tim-punk miniature2

Miniature alternative

1...345678